Qu’est-ce que le Shadow IT et comment peut-il affecter la sécurité des données de votre entreprise ?

mars 8, 2024

L’univers de l’informatique d’entreprise est en constante évolution. Parmi les phénomènes qui émergent dans ce domaine, le Shadow IT retient l’attention. Cette pratique peut à la fois être une source d’innovation et un véritable casse-tête pour les services informatiques des entreprises. Mais qu’est-ce vraiment que le Shadow IT ? Comment peut-il impacter la sécurité des données de votre entreprise ? C’est ce que nous allons explorer dans cet article.

Qu’est-ce que le Shadow IT ?

Vous vous demandez probablement ce qu’est le Shadow IT ? Il s’agit d’une pratique qui consiste à utiliser des outils informatiques, et en particulier des applications et des services de cloud, en dehors du contrôle de la Direction des Systèmes d’Information (DSI) d’une entreprise. Ces outils peuvent être des logiciels, des applications mobiles, des services cloud, des périphériques de stockage, etc.

A lire aussi : Comment fonctionne le protocole de sécurisation des annonces publicitaires en ligne (ads.txt) ?

Les employés peuvent adopter le Shadow IT pour de multiples raisons. Parfois, ils peuvent trouver les outils officiels trop lents, trop compliqués ou trop limités. Dans d’autres cas, ils peuvent simplement être à la recherche de solutions plus adaptées à leurs besoins spécifiques.

Les risques du Shadow IT pour la sécurité des données

Si le Shadow IT peut sembler être une source d’innovation et de flexibilité, il peut également poser des risques importants en matière de sécurité des données. En effet, en utilisant des applications et des outils en dehors du contrôle de la DSI, les employés peuvent involontairement exposer les données de l’entreprise à des cyberattaques.

A lire aussi : Quels sont les critères pour choisir une solution de stockage en ligne pour votre entreprise ?

Les services cloud non approuvés, par exemple, peuvent ne pas être suffisamment sécurisés. Ils peuvent aussi être situés dans des pays dont les lois sur la protection des données ne sont pas aussi strictes que celles de votre pays. De même, les applications mobiles non autorisées peuvent contenir des failles de sécurité, être infestées de malwares ou être l’objet de vols de données.

Comment gérer le Shadow IT dans votre entreprise ?

La gestion du Shadow IT dans une entreprise n’est pas une tâche facile. Il faut avant tout comprendre les motivations des employés. Pourquoi utilisent-ils ces outils non approuvés ? Quels sont les avantages qu’ils en tirent ? Ensuite, il faut mettre en place des solutions qui répondent à leurs besoins tout en respectant les politiques de sécurité de l’entreprise.

Il peut s’agir d’adopter de nouveaux outils officiels, de former les employés à l’utilisation sécurisée des technologies, de mettre en place des politiques d’utilisation acceptable, etc. Il est également crucial de surveiller régulièrement l’utilisation des technologies informatiques dans l’entreprise afin de détecter et de gérer rapidement toute utilisation non autorisée.

L’importance de la sensibilisation et de la formation

L’une des clés pour gérer le Shadow IT est la sensibilisation et la formation des employés. Il est essentiel que vos collaborateurs comprennent les risques associés à l’utilisation d’applications et de services non approuvés. Ils doivent être conscients de l’importance de la sécurité des données et de la nécessité de respecter les politiques de l’entreprise en matière d’usage des technologies.

Une formation régulière peut aider à faire passer ce message. Par exemple, vous pouvez organiser des ateliers sur le thème de la sécurité informatique, mettre en place des programmes de e-learning, distribuer des brochures informatives, etc. L’objectif est de faire de vos employés les premiers défenseurs de la sécurité des données de votre entreprise.

Les outils pour contrôler le Shadow IT

Identifier et gérer le Shadow IT requiert l’implémentation d’outils spécifiques. Ces outils permettent de détecter l’utilisation d’applications ou de services cloud non approuvés et d’assurer une surveillance constante de l’usage des technologies au sein de votre entreprise.

Un certain nombre de solutions peuvent être utilisées pour contrôler le Shadow IT. Parmi ces solutions, on peut citer l’audit des logs réseau, l’analyse des flux de données, ou encore l’utilisation de solutions de gestion des services informatiques (ITSM) qui permettent une vision complète et actualisée des ressources informatiques utilisées dans l’organisation.

Par ailleurs, certaines solutions spécifiques, dites de CASB (Cloud Access Security Broker), permettent de surveiller en temps réel l’utilisation des applications SaaS (Software as a Service) et d’appliquer des politiques de sécurité, comme le cryptage des données ou la signature électronique, pour protéger les informations sensibles.

Néanmoins, il est crucial de se rappeler que le contrôle du Shadow IT ne se limite pas à l’utilisation d’outils technologiques. Il s’agit également d’une question de gouvernance, impliquant une collaboration étroite entre le département informatique et les autres services de l’entreprise.

Shadow IT : une opportunité pour votre entreprise ?

Bien que le Shadow IT soit souvent perçu comme une menace pour la sécurité des données, il peut également être vu comme une opportunité. En effet, cette pratique témoigne d’une volonté de la part des employés de chercher des solutions innovantes pour améliorer leur productivité et leur efficacité.

Si votre entreprise parvient à gérer correctement les risques associés au Shadow IT, cette pratique peut devenir une source d’innovation et d’amélioration continue. Les services informatiques, en s’adaptant aux besoins réels des utilisateurs, peuvent finalement offrir des solutions plus performantes et plus sécurisées.

De plus, en intégrant les applications cloud ou SaaS plébiscitées par les employés dans le système d’information officiel, l’entreprise peut gagner en agilité et en flexibilité. De fait, une meilleure gestion du Shadow IT peut mener à une transformation digitale plus efficace et plus rapide.

Conclusion

En somme, le Shadow IT, aussi appelé l’informatique parallèle ou l’informatique fantôme, est un phénomène complexe. À la fois source potentielle d’innovation et de flexibilité, il représente également un enjeu majeur en matière de sécurité des données.

Pour gérer efficacement le Shadow IT, votre organisation doit mettre en place une stratégie complète, alliant des outils technologiques appropriés, une bonne gouvernance et une sensibilisation constante des employés. Il est également nécessaire de voir dans le Shadow IT une opportunité d’innovation et d’amélioration des services informatiques.

N’oubliez pas : la sécurité de votre entreprise est une responsabilité partagée. Chaque employé, chaque service, chaque application a un rôle à jouer. En gérant correctement les risques du Shadow IT, vous pouvez transformer cette menace en une véritable opportunité pour votre organisation.